Environnement

Une semaine sans pesticides pour un environnement plus sain

Du 20 au 30 mars 2017, le Luxembourg participe pour la 8e fois à la Semaine internationale sans pesticides.

15-pesticidesDepuis l’année 2008, la campagne Ouni Pestiziden (sans pesticides) informe le public sur les impacts nocifs des pesticides et promeut l’usage d'alternatives plus saines. Placé sous le slogan «C’est votre choix! Moins de poisons, plus de biodiversité – une vie sans pesticides!», la campagne invite les communes, les citoyens et les entreprises à participer du 20 au 30 mars 2017 à la Semaine sans pesticides.

De nombreuses études relèvent le caractère dangereux des pesticides pour la santé humaine et pour l’environnement. En effet, les pesticides ne sont guère biodégradables, ils s’accumulent dans le sol et les eaux et ils entrent tôt ou tard dans la chaîne alimentaire. La campagne Ouni Pestiziden veut contrecarrer l’usage de ces produits pour augmenter le bien-être de la population et de l’environnement du Grand-Duché.

Les exploitations agricoles ne sont pas les seules à utiliser des pesticides sous formes d’insecticides (lutte contre les insectes), herbicides (lutte contre les plantes indésirables), fongicides (lutte contre l’infestation fongique), molluscicides (lutte contre les limaces et les escargots) ou autres. En fait, environ 82-90% des ménages utilisent au moins 3 pesticides, principalement des insecticides ou pesticides. En ce qui concerne le secteur public, il s’est engagé à rétablir la biodiversité en interdisant complètement l’utilisation des pesticides dans l’espace public depuis le 1er janvier 2016.

«Un jour sans pesticides»

A l’occasion de la semaine internationale sans pesticides, la commune de Junglinster invite le public à une journée sans pesticides (En Dag ouni Pestiziden). Le 25 mars, la ministre de l’Environnement, Carole Dieschbourg, fera l’ouverture de toute une série de conférences et d’ateliers autour du thème «pesticides, dangers et alternatives». Tout au long de la journée, des spécialistes expliquent comment jardiner ou manger sans pesticides et des experts présentent un rapport sur l’effet des pesticides sur l’agriculture, l’eau potable ou le corps humain.

La campagne est organisée par un grand nombre d’acteurs luxembourgeois du domaine de l’environnement tels que l’Ëmweltberodung Lëtzebuerg (EBL), natur&ëmwelt, Gaard an Heem, le ministère du Développement durable et des Infrastructures (Administration de la nature et des forêts, Administration de la gestion de l’eau et le Département de l’environnement), Naturpark Mëllerdall ou SuperDrecksKëscht.

 

(Article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 20-03-2017