Economie

World Competitiveness Yearbook: le Luxembourg occupe le 8e rang mondial

Passant, en une année, de la 11e à la 8e position, le Grand-Duché est de nouveau dans le top 10 des pays les plus compétitifs.

02-wcyL’édition 2017 du World Competitiveness Yearbook de l’institut suisse International Institute for Management Development analyse la compétitivité de 63 pays à travers 260 critères différents. Ces critères sont regroupés sous les 4 catégories suivantes: performances économiques, efficacité des pouvoirs publics, environnement des affaires et infrastructures.

Le classement est mené par Hong-Kong, suivi de la Suisse et Singapour. Le Luxembourg occupe le 8e rang mondial et le 4e dans l’Union européenne. L’Allemagne se situe à la 13e place mondiale, la Belgique à la 23e et la France à la 31e.

Un cadre économique solide

Les excellentes performances économiques du Grand-Duché sont récompensées par la 3e place dans cet indicateur. Pour ce pilier, le Luxembourg affiche des performances élevées au niveau des investissements internationaux et du commerce international, demeurant ainsi un important ambassadeur du libre-échange. Par contre, il conviendrait d’être vigilant pour les sous-piliers prix et diversification de l’économie.

Par rapport à l’année dernière, le Luxembourg a également amélioré son score dans la catégorie environnement des affaires. En gagnant 3 places, le Grand-Duché passe au 6e rang du classement, notamment grâce à sa productivité élevée et à ses performances notables dans le secteur financier.

Le pilier efficacité des pouvoirs publics est le seul à sous-performer par rapport à la période précédente. Le Luxembourg perd 3 places et finit 15e. Le Grand-Duché est classé 9e en matière de finances publiques, 8e concernant le cadre institutionnel et 44e en matière de politique budgétaire.

Pour la catégorie infrastructures, le Grand-Duché se classe en 22e position. Son point fort est surtout le sous-pilier infrastructure de base dans lequel le pays a bien progressé et pour lequel il occupe actuellement la 9e position. Pourtant, il demeure une insuffisance au niveau des infrastructures nécessaires pour porter l’économie nationale dans le futur.

"Digital competitiveness ranking"

Afin de tenir compte de l’évolution accélérée de la technologie et de son impact sur les entreprises et les pays, les auteurs ont rajouté pour la première fois cette année une analyse dédiée à la compétitivité numérique: le Digital Competitiveness Ranking. Ce nouveau classement mesure les capacités d’adaptations des pays aux évolutions numériques. L’indice est basé sur 50 critères au total, répartis sous les 3 catégories suivantes: connaissances, environnement technologique et préparation future. Le Grand-Duché arrive en 20e position avec un score de 82,874 points, le classement étant mené par Singapour (100,0), la Suède (95,938) et les États-Unis (95,410).

(Article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 08-06-2017