Economie

Le Luxembourg en tête du classement européen de la consommation individuelle effective (CIE)

Selon Eurostat, la consommation des luxembourgeois est 32% au-dessus de la moyenne européenne

Consommation individuelle effectiveSelon l'indicateur de la consommation individuelle effective (CIE) d'Eurostat, le Luxembourg est de loin en tête du classement en Europe. Le petit pays au centre de l'Union européenne affiche en effet une consommation individuelle effective par habitant de 132% comparé à la moyenne européenne.

Le Luxembourg en tête pour le CIE

La CIE est un indicateur du niveau de bien-être matériel des ménages. Basée sur les estimations préliminaires pour l'année 2016, la CIE par habitant exprimée en standards de pouvoir d'achat (SPA) s'est échelonnée, parmi les Etats membres, de 53% à 132% de la moyenne de l'Union européenne (UE). Dix Etats membres ont en fait enregistré une CIE par habitant supérieure à la moyenne de l'UE en 2016.

Le classement de tête est mené par le Luxembourg, à 132% de la moyenne de l'UE. L'Allemagne et l'Autriche occupent les 2e et 3e rangs, avec environ 20% au-dessus de la moyenne, suivis par le Royaume Uni, le Danemark, la Finlande et la Belgique, avec entre 10% et 15% au-dessus de la moyenne.

Un PIB excellent grâce aux frontaliers

Le produit intérieur brut (PIB) par habitant, un indicateur d'activité économique, reflète également des différences substantielles d'un Etat membre à l'autre de l'UE. En 2016, le PIB par habitant exprimé en standard de pouvoir d'achat (SPA) s'échelonnait de 48% de la moyenne de l'UE en Bulgarie et à 267% au Luxembourg.

Selon Eurostat, le niveau élevé du PIB par habitant au Luxembourg s'explique en partie par la proportion importante des travailleurs frontaliers dans l'emploi total. S'ils contribuent au PIB, ces travailleurs ne sont pas considérés comme faisant partie de la population résidente, utilisée pour calculer le PIB par habitant.

En effet, 174.000 frontaliers allemands, français et belges gagnent leur vie au Luxembourg. Ce chiffre reflète les bonnes conditions de travail et surtout le niveau des salaires touchés par les travailleurs frontaliers au Luxembourg. Le salaire annuel moyen touché par les frontaliers entrants varie sensiblement selon leur pays d'origine. Selon une étude du Statec datant de mai 2015, un frontalier français touche en moyenne 44.879 euros par an, contre 55.701 pour un frontalier belge et 52.197 pour un frontalier allemand.

(Source: Eurostat / Statec)

  • Mis à jour le 27-06-2017