Logement

Logement au Luxembourg: autant de maisons que d’appartements

La nouvelle édition "Regard" du Statec confirme la tendance

Statistiques sur le logementAu 1er mars 2017, 142.820 bâtiments résidentiels et semi-résidentiels ainsi que 233.675 logements étaient dénombrés sur base du Registre des bâtiments et des logements, ainsi l’édition n° 13 du "Regard", publication du Statec. 50,7% des logements se situent dans des maisons unifamiliales, le reste se répartit entre les bâtiments résidentiels et semi-résidentiels. Comparé aux pays voisins, ce taux est exceptionnellement haut.

Des appartements de plus en plus populaires

Cependant, la construction d’appartement a le vent en poupe: la qualité de vie incontestable au Luxembourg et le haut niveau des salaires ont contribué à attirer beaucoup de nouveaux résidents au Luxembourg. En conséquence, les appartements situés dans les agglomérations urbaines au centre et au sud du pays sont devenus très populaires.

En effet, la part des maisons unifamiliales dans l’ensemble des constructions immobilières résidentielles au Luxembourg a diminué fortement pour atteindre 37,7% depuis 2001. De l’autre côté, la part de logements recensés dans des immeubles à appartements a augmenté pour atteindre presque la moitié des logements (48,7% après 2001).

Cette évolution est notamment la conséquence d’un fort développement des centres urbains. Ainsi, les communes qui mènent le classement en termes de production de nouveaux logements sont Luxembourg-Ville (4.585), Differdange (1.190), Hesperange (1.055) et Esch-sur-Alzette (953).

Forte croissance des agglomérations

Il s’agit là des grandes agglomérations au Luxembourg, notamment la capitale avec ses communes limitrophes et la 2e ville la plus grande au Luxembourg, Esch-sur-Alzette, et ses communes limitrophes. Celles-ci se sont pourvues d’infrastructures de haute qualité et d’activités économiques qui attirent non seulement des entreprises, mais aussi des nouveaux résidents.

Or, c’est Luxembourg-Ville, Esch-sur-Alzette et Hesperange qui mènent aussi le classement en termes de taux d’appartements, avec 79,9%, 68,9% et 62,6% respectivement.

Contrairement à ces agglomérations, les régions plus rurales affichent un taux de construction généralement plus bas, avec une évolution moins prononcée de la construction d’appartements. Or, le boom des agglomérations touche aussi des régions rurales, comme les alentours de Junglinster au centre-est du pays et de Esch-sur-Sûre au centre-nord. En effet, ces deux régions affichent des parts de nouveaux logements de 20,1% et 27%, respectivement.

(Article rédigé par l'équipe rédactionnelle du portail Luxembourg.lu / Source: Statec)

  • Mis à jour le 26-07-2017