Sports

2018-2023: 120 millions d’euros pour le sport

Le 11e programme quinquennal d’équipement sportif est doté d’un budget de 120 millions d’euros et prévoit 33 nouveaux projets

15-sportsAu total, le 11e programme quinquennal d’équipement sportif prévoit 33 nouveaux projets qui sont financés par une enveloppe budgétaire de 120 millions d’euros, soit 20% de plus que pour le dernier programme quinquennal.

Même si les investissements des dix derniers plans ont bien portés leurs fruits, l’évolution démographique, le besoin accru en équipement sportif dans les écoles, un manque en infrastructures sportives au niveau d’accueil des enfants en bas âge et la réalisation de centres nationaux pour les disciplines sportives qui ne disposent pas encore d’infrastructures adéquates légitiment cette augmentation substantielle de 20 millions d’euros.

Deux milliards d’euros pour l’équipement sportif

Depuis le début des programmes quinquennaux en 1968,  jusqu’ à la fin du prochain plan quinquennal en 2022, l’État aura investi 600 millions d’euros dans les infrastructures sportives dans les quatre coins du pays. En y ajoutant les participations des administrations communales aux projets subventionnés, presque deux milliards d’euros ont été alloués à des projets d’infrastructures sportives.

L’actuel programme prévoit 33 nouveaux projets, dont 3 centres sportifs, 6 halls des sports, 1 hall de tennis, 1 hall de gymnastique provisoire, 9 halls omnisports, 2 piscines, 1 stade d’athlétisme, 3 terrains de football, 1 hall des sports avec piscine et 3 vestiaires.

Deux piscines couvertes sont planifiées dans l’Est du pays, à savoir à Remich et à Born. Le programme comprend en plus la deuxième tranche pour la construction du nouveau stade national de football et de rugby et la réalisation d’une annexe au centre sportif de Differdange pour le futur Luxembourg Institute for High Performance in Sports.

Les zones de motricité

Pour la première fois, des zones de motricité dans les services d’éducation et d’accueil pour enfants sont intégrées dans un plan quinquennal. À côté des infrastructures sportives proprement dites, ces zones de motricité sont construites de sorte à ce que les tout petits peuvent y jouer librement, sans aucune instruction, et selon leur propre envie. Ceci permet aux enfants dès le plus jeune âge de développer leur motricité et d’apprendre des mouvements fondamentaux de mobilité.

6,75 millions d’euros sont prévus dans le plan quinquennal pour financer ces projets.

 (Article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 15-09-2017