Recherche et innovation

Le Luxembourg devient membre du réseau européen ELIXIR

Le réseau organise et facilite l’échange d’informations dans le domaine de la recherche scientifique

ELIXIR LuxembourgLe 7 septembre 2017, le Luxembourg a rejoint 20 autres pays européens dans le réseau ELIXIR (European Life Sciences Infrastructure for Biological Information), un réseau au sein duquel les données issues de la recherche en science de la vie sont partagées et rendues accessibles sur le long terme. Soutenu par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche, ELIXIR-LU va permettre aux chercheurs européens d’accéder aux données biomédicales personnalisées stockées au Luxembourg Centre for Systems Biomedicine (LCSB) de l’Université du Luxembourg.

Accélérer l’accès aux données biomédicales

ELIXIR-LU permet aux chercheurs européens désormais de parcourir les bases de données comme un catalogue et d’y sélectionner les jeux de données pertinents pour leurs travaux de recherche.

Le LCSB est donc désormais un "nœud" dans ce réseau européen, dont le quartier général se trouve en Grande Bretagne. La mission du réseau est de remédier à un mal persistent qui entrave au flux d’informations scientifiques et retarde donc les recherches: l’interconnexion des centres de recherche. En effet, les informations ne sont que partiellement valorisées, car les données sont stockées localement et accessibles uniquement pour de courtes durées, du fait que beaucoup de centres de recherche n’ont pas les infrastructures nécessaires pour stocker tout au long d’un projet de recherche les énormes quantités de données résultant des analyses.

Rendre accessible les données à long terme

ELIXIR-LU va permettre un accès sécurisé à des données biomédicales personnalisées issues de différents pays et les rendre accessibles à long terme pour les travaux de recherche. Le LCSB est bien préparé pour cette tâche de par sa longue expérience en matière de gestion, traitement et mise à disposition de larges jeux de données. Le centre bénéficie également d’une excellente réputation au niveau international dans le domaine de la biologie des systèmes et de la biomédecine.

Un meilleur échange par la standardisation

Un autre souci concerne le format des données. Les données médicales personnalisées, collectées par exemple lors des études cliniques, sont souvent stockées sous un format adapté au projet en cours mais ne sont pas standardisées. L’objectif d’ELIXIR est dans ce contexte de convertir ces données pour obtenir des formats standards pouvant être mis en commun dans des bases de données où elles pourront être utilisées pour de nouvelles études médicales.

Les données générées au Luxembourg seront directement stockées au sein de la nouvelle plateforme, tandis que les données provenant d’études réalisées dans des pays européens partenaires seront importées dans la plateforme luxembourgeoise et rendues accessibles de façon durable.

(Source : communiqué de presse de Luxinnovation)

  • Mis à jour le 29-09-2017