Cybersecurity

Le Luxembourg se donne les moyens de parer aux cyberattaques

Le Cybersecurity Competence Center aide les entreprises à anticiper et reconnaître les dangers

Situé en plein cœur du centre-ville, le Cybersecurity Competence Center dit C3 aide et conseille les professionnels en matière de cybersécurité, allant jusqu’à simuler des attaques informatiques en temps réel. Un mal pour un bien, puisque d’après la secrétaire d’État à l’Économie, Francine Closener, l’essor de l’économie luxembourgeoise passera inévitablement par le renforcement de la cybersécurité au sein de l’entreprise.

Les piratages et attaques informatiques se multiplient au fur et à mesure qu17-c3’évoluent la technologie et que se démocratise l’utilisation quotidienne d’ordinateurs. Particulièrement assassines pour toute entreprise sont les crypto-ransomware, soit des logiciels malveillants qui cryptent contre rançon toutes les données d’un poste, voire d’un réseau.

Le Cybersecurity Competence Center - C3 s’adresse avant tout aux grandes entreprises et PME soucieuses de se protéger contre l’intrusion digitale malicieuse. Le centre propose des formations “à la carte”, qui correspondent à leurs attentes et domaines d’activités.

Fini les présentations Powerpoint, vive l’immersion!

Plutôt que d’inviter les entreprises à une présentation Powerpoint sur les menaces et pièges à éviter, le C3 mise sur la participation active et l’immersion. Ainsi, les visiteurs munis de leur outil de travail informatique (laptop, smartphones,...) accèdent à une salle obscure, baptisée Room #42, pour assister à une mise en situation des plus réalistes. Dans une pièce annexe reliée grâce à une fenêtre sans tain, un groupe d’experts, composé d’informaticiens et de techniciens, envoie des cyberattaques en temps réel. De l’autre côté, les joueurs ont entre une heure et trois heures pour réfléchir à comment éliminer, ou – dans le cas où l’entreprise ne possèderait pas d’équipe IT -, du moins, endiguer l’attaque. Suite à l’exercice, les experts établissent un rapport qui liste les différentes menaces ainsi que les moyens de protection et réflexes nécessaires, sachant que la sécurité absolue n’existe pas.

Une référence sur le plan européen

Le C3 chapeaute les trois piliers de la sécurité digitale, Securitymadein.lu, circl.lu et cases.lu, et emploie une vingtaine de personnes. En plus d’une salle de simulation, il est équipé d’un observatoire des menaces et d’un laboratoire qui permet aux startups de tester leurs solutions numériques. 

La cybersecurité, cruciale pour le développement économique

La secrétaire d’État à l’Économie, Francine Closener, a loué l’initiative, insistant sur le fait que la cybersécurité est “un élément crucial” dans le développement des FinTech et de la politique économique luxembourgeoise, en général. Elle espère que le C3 deviendra “une référence nationale et internationale en la matière”. Avis partagé par Pascal Steichen, président de la plateforme Securitymadein.lu. 
 

(Article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu) 

  • Mis à jour le 20-10-2017