Entreprises

L’entrepreneuriat reste attrayant au Luxembourg

Selon l’étude internationale “Global Entrepreneurship Monitoring”, le taux des entrepreneurs atteint 9,2% au Grand-Duché.

30-entrepriseDans le cadre du programme international “Global Entrepreneurship Monitoring”, le Statec, en collaboration avec le ministère de l’Économie et la Chambre de commerce, vient de présenter les résultats d’une étude sur l’entrepreneuriat au Luxembourg. Selon cette étude, la proportion de nouveaux entrepreneurs atteint 9,2% et se maintient ainsi au-dessus de la moyenne européenne de 8,6%.

Ce taux est nettement plus élevé que ceux de nos pays voisins. En Allemagne, le taux s’élève à 4,6%, la France sort légèrement au-dessus avec 5,3%. La Belgique n’a pas participé à l’édition 2017 de l’enquête. En tout, le Luxembourg se trouve dans la moyenne des pays développés (9,1%) et il dépasse largement le niveau de l’Italie (4,4%), lanterne rouge du classement. Avec un taux d’entrepreneurs de 16,7%, le Canada mène ce classement de l’entrepreneuriat.

L’esprit d’entreprise au Grand-Duché

Les experts nationaux et la population interrogée constatent que les infrastructures et les politiques gouvernementales sont les points forts du système luxembourgeois de l’entrepreneuriat. D’autre part, le financement et la disponibilité de ressources humaines qualifiées et d’espace bureau sont les principaux défis pour les futurs entrepreneurs.

De nombreux projets gouvernementaux en vue de favoriser l’esprit d’entreprise ont été institués au cours de dernières années. Ces programmes ont suscité un intérêt pour l’entrepreneuriat chez 11% de la population. La proportion des individus qui ont suivi une formation à l'entrepreneuriat pendant le secondaire (32%) ou après (45%) est plus élevée chez les entrepreneurs que chez les non entrepreneurs (20% au secondaire et 18% après l'école secondaire). Ces chiffres suggèrent une association positive entre les formations entrepreneuriales et le démarrage d'une nouvelle entreprise.

Au sujet de l’étude

L’enquête “Global Entrepreneurship Monitoring” est une étude à laquelle participent 64 pays des quatre coins du monde. Elle vise à étudier les attitudes et les comportements des citoyens en matière d'entrepreneuriat car le renouvellement permanent et la création de nouvelles entreprises est un moteur de la productivité et de l’innovation. En 2015, 3.300 entreprises ont été créées et 2.700 ont cessé leurs activités.

(Article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu / Source: Communiqué de presse du Statec)
  • Mis à jour le 30-10-2017