Fiscalité

Système fiscal: le Luxembourg s’améliore

L’étude International Tax Competitiveness Index 2017 (ITCI) révèle que le Luxembourg présente un système fiscal très compétitif par rapport aux autres pays de l’OCDE.

tax"Une structure fiscale compétitive d’un pays est un élément déterminant et important pour juger de sa performance économique à l’échelle mondiale", voilà la phrase d’introduction du rapport International Tax Competitiveness Index 2017 (ITCI) du groupe américain Tax foundation, un document qui examine les systèmes fiscaux des pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).

A cette fin, le rapport a pris en compte 40 variables. Par le biais de celles-ci, il compare le fardeau fiscal global des entreprises dans chaque pays, il se prononce sur les impôts des personnes morales, il mesure le niveau des taxes et analyse comment celles-ci sont structurées. L’indice vise l’impôt sur le revenu des sociétés, les impôts fonciers, les impôts sur le revenu, les taxes à la consommation et le traitement des bénéfices réalisées à l’étranger.

Le Luxembourg gagne deux places

L’étude révèle que l’Estonie présente pour la 4e fois consécutive le système fiscal le plus compétitif parmi les pays de l’OCDE, talonnée par la Nouvelle Zélande et en troisième place la Suisse.

Le Luxembourg quant à lui s’est amélioré de deux places par rapport à l’année précédente et se classe 5e avec une 2e position dans la catégorie du classement des règles fiscales internationales. Les taxes à la consommation sont également très compétitives, le Luxembourg se classe 5e sur 35 dans cette catégorie. Par contre, le Grand-Duché fait moins bien en ce qui concerne l’imposition des sociétés et se classe 26e dans le classement fiscal des entreprises.

La France à la traine

D’après le rapport, la France a le système fiscal le moins compétitif de l’OCDE et ceci pour la 4e fois consécutive. L’Hexagone est mauvais élève et arrive à la dernière place (35e) du classement. Avec un taux d’imposition des sociétés (IS) à 34,3%, la France ne fait pas bonne figure parmi ses pays voisins. D’ailleurs, la France a des impôts fonciers élevés, un impôt sur le revenu élevé et progressif, ainsi qu’un prélèvement sur la fortune. L’Allemagne quant à elle se classe à 23e place et la Belgique ne change pas de position par rapport à l’année précédente et se range à nouveau à la 27e position.

(Article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu) 

  • Mis à jour le 08-11-2017