Education

Le Luxembourg s’engage pour améliorer l’éducation

Le rapport de suivi de l’éducation et de la formation 2017 relève les points forts et les défis du système éducatif national.

14-educationLa Commission européenne vient de présenter la 6e édition de son Education and Training Monitor. Cette publication phare annuelle de la Commission européenne sur l’état des lieux de l’éducation dans l’Union européenne. Le rapport 2017 retient pour le Grand-Duché de Luxembourg un niveau d’investissement exemplaire et un progrès net dans le financement de l’enseignement supérieur, ainsi qu’un taux de diplômés qui dépasse de loin la moyenne européenne.

Le système éducatif du Luxembourg

Le rapport 2017 souligne en effet qu’avec 24.045 euros par élève, le Grand-Duché investit deux fois plus que la moyenne de l’Union européenne dans l’éducation nationale. Le financement de l’enseignement supérieur et de la recherche a même doublé entre 2009 et 2016, passant de 72 à 154,1 millions d’euros.

Quant aux objectifs d’éducation, le rapport montre que le Luxembourg a déjà réalisé quatre des six objectifs fixés. Au Grand-Duché, le taux des diplômés de l’enseignement supérieur (54,6%) dépasse largement l’objectif européen de 40% et garde le cap sur son objectif national de 66% en 2020. Le taux d’emploi des jeunes diplômés s’élève à 85,4% et se situe ainsi au-dessus de l’objectif 2020 (82%) et de la moyenne de l’UE (78,2%).

Le taux de fréquentation du préscolaire à l’âge de 4 ans est de 96,6%, alors que la moyenne au sein de l’UE est de 94,8%. Avec un taux de participation des adultes à l’apprentissage de 16,8%, le Grand-Duché atteint un niveau bien supérieur à la moyenne de l’Union (10,8%).

D’autre part, le rapport articule trois faiblesses saillantes. Premièrement, les résultats des élèves luxembourgeois lors de l’enquête PISA sont considérablement inférieurs à la moyenne de l’Union européenne dans toutes les matières concernées: les mathématiques, les sciences et la compréhension de l’écrit. De plus, selon des études nationales, le taux de décrochage scolaire est élevé (13,5% en 2015) et il est en hausse depuis 2009. Finalement, la Commission déplore un taux élevé de redoublement qui est le plus élevé de l’OCDE.

6 objectifs pour mesurer la performance

Le Education and Training Monitor recense le progrès des pays membres par rapport aux six objectifs clés à atteindre jusqu’en 2020:

  • porter à 40% le nombre de diplômés de l’enseignement supérieur des 30-34 ans;
  • atteindre un de taux de participation de 95% à l’éducation et à l’accueil de la petite enfance;
  • parvenir à un taux d’emploi de 82% parmi les jeunes diplômés récents;
  • parvenir à un taux de 15% de participation des adultes à l’apprentissage;
  • réduire la proportion de jeunes en échec scolaire sous la barre de 15% ;
  • et ramener la proportion de jeunes ayant quitté l’éducation prématurément sous la barre de 10%.

Le but du rapport est de dresser un bilan qui alimente les discussions sur les réformes à faire dans les systèmes nationaux de l’éducation. Le thème principal de l’édition 2017 est l’inégalité, qu’il s’agisse de l’échec scolaire ou de l’intégration de migrants.

(Article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 17-11-2017