Culture

Esch2022: la culture dans tous ses états

Le dossier que la ville candidate a présenté devant le jury, est focalisé sur les concepts, les projets et le programme artistiques ainsi que les objectifs visés pour l’année culturelle.

Esch01La ville d’Esch-sur-Alzette a été choisie comme capitale européenne de la culture pour 2022. Elle partagera ce titre avec Kaunas, deuxième ville de Lituanie.

La nouvelle a été annoncée au ministère de la Culture, en présence du secrétaire d’Etat à la Culture, Guy Arendt et du Premier ministre, ministre de la Culture, Xavier Bettel, qui s’est félicité de la décision du jury en soulignant la joie d’accueillir l’année européenne de la culture pour la troisième fois de son histoire, après Luxembourg-ville en 1995 et en 2007: "Le projet Esch 2022 a su convaincre et je suis persuadé qu’il contribuera au rayonnement et à la dynamisation du Bassin minier. Nous travaillerons ensemble pour en faire un succès".

Valoriser toute la région du Sud

Notons dans ce contexte que l’honneur de porter le titre de capitale européenne de la culture ne revient pas seulement à la Métropole du Fer, mais à tout le sud du pays, de Pétange à Dudelange y compris le territoire français de Villerupt-Audun. "Notre but est de donner un nouvel avenir à toute la région du Sud", souligne la copilote du dossier, Janina Stroetgen.

Le dossier que la ville candidate a présenté devant le jury s’intitule "Remix Culture", en référence à la mixité des cultures et des nationalités, aux différentes générations et à l’immigration. D’après Ulrich Fuchs, membre du jury et directeur de Marseille-Provence 2013 capitale européenne de la culture, il y aurait un gros progrès dans le dossier final, tant sur le contenu que sur la programmation. En faisant allusion au premier dossier présenté en juin 2016, dans lequel des lacunes ont été relevées, il n’a pas mâché ses mots. "Si le dossier n’avait pas rencontré ce remaniement en profondeur, alors on ne l’aurait pas validé maintenant".

(Article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu/ Source: Luxemburger Wort/Journal)

  • Mis à jour le 16-11-2017