Économie

Le PIB luxembourgeois en constante progression

L'économie luxembourgeoise devrait continuer de croître de plus de 4% au cours des deux prochaines années.

27-pibLe produit intérieur brut (PIB) au Luxembourg devrait augmenter de 2,0 à 3,4% pour l'année en cours, pour atteindre les 4,4% l’année suivante, d’après les récents chiffres publiés par le Conseil National des finances publiques (CNFP).

Une population qui consomme

Ce sont principalement les ménages privés au Luxembourg, qui stimulent la croissance du PIB à travers leurs dépenses de consommation. On assiste en effet, depuis plusieurs mois, à un retour de la confiance dans la zone euro ainsi que d’un moral des entreprises et des ménages «historiquement élevé», selon le Statec.
Si la faible hausse des salaires n’est pas proportionnelle à celle du PIB, les raisons de ce regain de consommation est plus à mettre sur le compte d’une sécurité de l’emploi retrouvé. Le Statec note que l’emploi salarié a enregistré une accélération sur la fin de l’année 2016 “atteignant +3,3 % sur un an au dernier trimestre”. Le chômage continue à décroître progressivement, atteignant le seuil des 6% de la population active en avril 2017. 

La numérisation accroît la productivité

La numérisation au travail profite à la productivité, qui elle aussi grimpera considérablement dans les années à venir. Elle s'est aujourd'hui imposée comme un “must have” en raison des nombreux bénéfices liés à sa mise en œuvre, et constitue même, pour certaines entreprises, une composante-clé de leur survie. On citera parmi les nombreux avantages évidents une économie substantielle des coûts et du temps. Grâce à l’emphase mise sur les TIC, des industries nouvelles ont pu voir le jour et des secteurs existants être complètement transformés. Combinés à la technologie géospatiale, à l’évolution démographique observée dans le monde entier et à l’évolution de la demande des citoyens socialement responsables, de solides arguments plaident en faveur d’une mutation digitale de la consumérisation des entreprises et services publics.

La numérisation est donc un acteur majeur dans la croissance économique, qui d’après les prévisions du Statec, se situera à 3,5, voire 4% d’ici la fin de 2030. Pareille dynamique a un impact favorable sur le ratio d'endettement du pays. Au 4e trimestre de l’année 2017, celui-ci se situe à 23,5% du PIB, et devrait baisser à 21,6% en 2021.

(Article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu / Sources: Statec / Chambre de commerce Luxembourg / CNFP)

  • Mis à jour le 30-11-2017