Environnement

Le Luxembourg au One Planet Summit à Paris

Collaboration entre le gouvernement luxembourgeois et la Banque européenne d'investissement

12-greenLe 12 décembre 2017, le Premier ministre Xavier Bettel et la ministre de l’Environnement Carole Dieschbourg ont participé au One Planet Summit à Paris, organisé à l’initiative du président de la République française, Emmanuel Macron, avec l'Organisation des Nations unies et la Banque mondiale. Le sommet à réuni les décideurs politiques et économique afin d'aborder la question du financement des actions en faveur de la protection du climat.

Le Luxembourg mène le combat

Dans ce contexte, le Luxembourg a présenté ses initiatives pour atteindre le 3e objectif formulé dans l'accord international sur le climat datant de 2015, à savoir de rendre les flux financiers compatibles avec un développement à faibles émissions de gaz à effet de serre:

  • une plateforme ayant l'objectif de mobiliser les investissements pour des projets ayant un fort impact dans la lutte contre le changement climatique. Cette plateforme est le fruit d'une collaboration entre le gouvernement luxembourgeois et la Banque européenne d'investissement (BEI) — 30 millions d'euros vont être investis à cet effet;
  • le Green Cornerstone Bond Fund, un fonds d'investissement qui cible les obligations vertes émises par des banques d'Afrique, d'Asie, du Moyen-Orient, d'Amérique latine et d'Europe de l'Est et qui a été lancé en partenariat avec la Société financière internationale de la Banque mondiale;
  • le Climate Finance Accelerator, qui vise la professionnalisation des gestionnaires de fonds dans le domaine de la finance verte.

Ces initiatives s'inscrivent dans une stratégie du Luxembourg de combattre le changement climatique dans le domaine des finances internationales. Ainsi, le Luxembourg Green Exchange (LGX), fondé en septembre 2016, est la première plateforme dédiée entièrement aux instruments financiers verts, sociales et durables. Avec 133 obligations vertes, d’une valeur cumulée dépassant 63 milliards d’euros, la jeune bourse verte du Luxembourg Stock Exchange est le leader mondial sur le marché avec presque la moitié des obligations vertes cotées.

Un engagement commun qui ne restera pas lettre morte

Le sommet s’est inscrit dans le cadre du processus de la mise en œuvre de l’accord de Paris et a traité plus particulièrement des questions de financement des actions climat et de l’alignement des flux financiers afin de permettre d’atteindre les objectifs de l’accord de Paris – aussi bien en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre que de protection des populations face aux conséquences du dérèglement climatique.

En 2015, 195 pays réunis à la Conférence de Paris sur les changements climatiques (COP21) s'étaient mis d'accord sur un accord international sur le climat. L'objectif était clairement défini: limiter le réchauffement climatique mondial entre 1,5 et 2 °C d'ici 2100.

(Source: communiqué de presse du ministère d'Etat)

  • Mis à jour le 13-12-2017