Fêtes et traditions

Comment les Luxembourgeois fêtent-ils Noël ?

Afin de clore le dossier thématique sur la célébration de Noël dans les plus importantes communautés étrangères du Grand-Duché, intéressons-nous cette fois-ci à certaines des traditions et coutumes locales.

14-drapeuluxembourgeoisDe nombreux marchés de Noël, crèches, rues illuminées et magasins décorés contribuent à l’ambiance magique de fête dans tout le pays. Bon nombre de sapins de Noël décorent les foyers déjà 2 à 3 semaines avant Noël. Le 1er dimanche de l’Avent, la première des quatre bougies de la couronne de l’Avent (Adventskranz) est allumée. On répète l’action les trois dimanches qui suivent.

Majoritairement catholique, les Luxembourgeois se retrouvent surtout lors du réveillon de Noël, autour d’un repas festif. Pour les chrétiens pratiquants, c’est aussi l’occasion d’aller à la messe de minuit.

Si autrefois, de nombreuses familles mangeaient, au retour de la messe, des Träipen (boudins noirs) servies avec de la purée de pommes de terre et de la compote de pommes, aujourd’hui, les repas sont davantage inspirés par les traditions culinaires de nos pays voisins, reflétant parfaitement le multiculturalisme du pays: volaille (dinde, oie, chapon), fondue, ou encore fruits de mer. Suivis d’une bûche de Noël, ou de gâteaux (Stollen, Bamkuch) en dessert.

Les encas les plus typiques sont les Gromperekichelcher (galettes de pommes de terre), les Boxemännercher (bonhomme brioché), qu’on descend avec un bon Glühwäin (vin chaud).

Pour ce qui est des cadeaux, ce n’est pas le père Noël qui les apporte, mais le Chrëschtkëndchen (l’enfant Jésus).

Le 25 décembre (Chrëschtdag) et le 26 décembre, Stiefesdag (Saint-Etienne), sont des jours fériés légaux.

(article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail www.luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 22-12-2017