Agriculture

Le Luxembourg se dote d’un plan de lutte contre les pesticides

Les particuliers et professionnels appelés à se joindre à l’effort.

Plan d'action national contre les produits phytopharmaceutiquesLe Luxembourg a mis à jour son Plan d’action national (PAN) pour réduire l’utilisation des produits phytopharmaceutiques de manière à parvenir à une utilisation plus compatible avec le développement durable. Ce plan prévoit entre-autres une réduction considérable (50%) des pesticides jusqu’en 2030, un but à atteindra par l’intermédiaire de 25 mesures.

Objectif: réduction substantielle de l’utilisation des pesticides

Il s’agit en effet de la 2e version du PAN, issu d’une consultation publique en 2016 avec toutes les parties prenantes afin d’aboutir à une solution pour l’utilisation des pesticides sur le sol luxembourgeois. Formulé par objectifs et délais, ce plan prévoit:

  • une réduction de l’utilisation de 50% des produits phytopharmaceutiques jusqu’en 2030;
  • une réduction de 30% des "big movers" (produits phytopharmaceutiques les plus dangereux ou les plus utilisés) jusqu’en 2025;
  • une mise en place d’indicateurs de suivi des quantités de mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques et de leur utilisation tant dans le domaine professionnel que non-professionnel;
  • un développement et l’exécution de stratégies phase-out pour certaines substances actives (p.ex. Glyphosate) afin de guider les secteurs concernés dans cette démarche.

Mise à part les objectifs généraux, le PAN contient un volet consacré aux 25 mesures à mettre en place afin d’atteindre les objectifs en question. Les indicateurs de suivi des quantité d’herbicides présents sur le marché et de leur utilisation devra en outre permettre un monitoring de l’impact du PAN sur le comportement des utilisateurs.

Particuliers et professionnels visés

D’ailleurs, le Plan d’action s’adresse aux professionnels tout comme aux particuliers: si les professionnels bénéficieront d’un accompagnement et de formations pour éviter l’utilisation de pesticides, comme le Glyphosate, les particuliers les verront disparaître de la vente libre dans les rayons des magasins – désormais, ils ne seront délivrés que sur autorisation.

La mise en action du plan, qui prendra quelques années, est accompagnée de campagnes de sensibilisation pour atteindre une réduction volontaire de l’utilisation des pesticides.

(article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail www.luxembourg.lu / Source: communiqué de presse du ministère de l’Agriculture)

  • Mis à jour le 19-12-2017