Sports

Les sportifs les plus compétitifs éliront domicile au LIHPS

Le Luxembourg Institute for High Performance In Sports se promet d’encadrer au mieux les athlètes du pays.

25-lihpsFondé par le Comité Olympique et Sportif Luxembourgeois – COSL et la Société Luxembourgeoise de Médecine du Sport – SLMS, Le Luxembourg Institute for High Performance in Sports – LIHPS réunit toutes les conditions idéales pour des séances d‘entraînement spécifiques, parées d’un suivi médical et psychologique adapté. Ses services s’adressent à l’élite sportive du pays, et doivent aider les meilleurs athlètes à maximiser leur performance en compétition.

L’institut n’existe pas encore au sens propre du terme. En attendant son implantation à Differdange au sein du Parc des Sports d’Oberkorn, il constitue dans une première phase un ensemble de services proposés par une équipe de scientifiques, de psychologues et médecins sportifs, de physiothérapeutes et de conseillers, répartis sur trois sites : le Centre national sportif et culturel d’Coque, la clinique d’Eich et le Luxembourg Institute of Health. Son coordinateur n’est autre que l’ancien nageur olympique, Laurent Carnol (détenteur de l'ensemble des records du Luxembourg en brasse).

Objectif Tokyo 2020

Association sans but lucratif, LIHPS est né de plusieurs constats. Parmi eux, on citera les résultats mitigés lors des derniers Jeux Olympiques de Rio, en 2016. Plusieurs remises en question ont poussé le ministère des sports, le COSL et la SLMS à vouloir palier les lacunes d’infrastructures adaptées pour une préparation physique et mentale aux normes internationales. André Hoffmann, président du COSL et du conseil d’administration du LIHPS était clair lors de la présentation du centre le 19 décembre dernier à la Coque, en estimant que la délégation luxembourgeoise avait à présent toutes les chances de viser l’or aux prochains JO de Tokyo, en 2020.

Combien ça coûte ?

L’État luxembourgeois investira 394.500 euros en 2018 pour équiper le LIHPS avec les outils et le savoir-faire  nécessaires. D’ici 2021, près de 1,6 millions d’euros devraient être versés dans la structure. Pour ce qui est du futur bâtiment à Differdange, les coûts, estimés à 9,1  millions d’euros, seront préfinancés par la ville de Differdange, l’État prenant à sa charge 70% du montant.

(Article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 25-01-2018