Technologies environnementales

Félix Urbain à la recherche de l’énergie du futur

Le jeune docteur se concentre sur la conversion du dioxyde de carbone en combustible durable non fossile.

26-felixurbainSpécialiste de la science des matériaux et économiste, docteur-ingénieur, Félix Urbain (31 ans), a pour centre d’intérêt principal la recherche énergétique. Dans sa thèse, qui avait pour thème le domaine de la technique photovoltaïque, le jeune Luxembourgeois a établi un record dans la fabrication d’hydrogène à l’aide de l’énergie solaire: un niveau de rendement de 9,5 %, qui vient contrecarrer l’idée longtemps répandue que la fabrication d'hydrogène, réutilisé ensuite pour produire de l'électricité, n'offre guère de perspectives, en raison de son faible rendement. Il travaille actuellement à l’IREC - Institut de Recerca en Energia de Catalunya, à Barcelone.

CO2 Recycling

Si le jeune chercheur refuse un poste au prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT) de Boston, c’est pour mieux pouvoir se concentrer sur les questions soulevées dans sa thèse. À Barcelone,  il étudie les processus photo-électrochimiques favorisants la conversion du dioxyde de carbone (CO2) - principal gaz à effet de serre produit par les activités humaines, et un des polluants responsables du changement climatique - en produits chimiques (gazeux ou liquides), comme par exemple le gaz de synthèse ou le méthanol. C’est ce qu’on appelle le “CO2 Recycling” : l’idée de considérer le CO2 comme source de carbone non fossile pouvant être recyclée pour la fabrication chimique de produits à plus forte valeur énergétique ajoutée.

Félix Urbain a étudié la physique des matériaux à Aix-la-Chapelle, avant de passer sa thèse dans le domaine de la technique photovoltaïque à Jülich, où il a d’ailleurs reçu un prix d’excellence pour ses travaux. Parmi les autres récompenses, figurent la “Borchers-Plakette 2017” et le prix de recherche, “Wasserstoff.NRW”.

Avoir chaud quand le soleil ne brille pas

Ils sont de plus en plus nombreux les chercheurs au niveau mondial à être parvenus à créer efficacement de l'hydrogène grâce à l'énergie solaire, en utilisant des matériaux courants au rendement pouvant atteindre près de 15%. Une telle performance permet d'envisager qu'un petit panneau solaire de 14 m2 est capable de produire une quantité d'hydrogène suffisante pour rouler 10.000 kilomètres en une année, à des coûts raisonnables. Améliorer ce procédé est crucial pour stocker l'énergie solaire pour utilisation quand le soleil ne brille pas.

(Article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu / Source: www.arcinfo.ch)

  • Mis à jour le 26-01-2018