Etudes

Luxembourg: le potentiel de croissance est élevé

D’après l’étude Growth promise indicators (GPI), qui étudie les perspectives de croissance durable des pays, le Luxembourg est en 3e position parmi 180 pays.

07-growthSelon une étude de KPMG le Luxembourg est en 3e position en termes de potentiel de croissance. Le classement global de l'indice des indicateurs de croissance (GPI) est mené par les Pays-Bas suivi de la Suisse en deuxième et la Norvège en cinquième position. Les seuls pays non européens figurant dans les dix premiers de la liste sont Hong Kong, classée quatrième, et Singapour à la septième place.

Le Luxembourg occupe comme l’année dernière la troisième place de l’étude Growth promise indicators (GPI) qui étudie les perspectives de croissance durable des pays. L’édition 2018 du rapport comprend 180 pays à travers le monde. Les voisins directs du Grand-Duché sont moins bons élèves: l’Allemagne se classe 14e, la Belgique 16e et la France 24e.

Une ouverture maximale au Grand-Duché

Selon les résultats du rapport, l’indice général du Grand-Duché est de 8,29/10. Il obtient notamment de bons résultats sur le plan de sa stabilité macro-économique (7,96/10), les infrastructures (8,42/10) et les institutions (8,68/10). Cependant, le Luxembourg obtient son meilleur score dans la catégorie dite "ouverture", malgré le fait que l’étude a révélé une baisse générale de celle-ci. Or, 116 pays sont moins ouverts depuis 2012. Le score le plus bas du Luxembourg se situe au niveau du développement humain (6,98/10), un point entier en dessous de la moyenne (7,98) des dix premiers. 

Dans l’étude de KPMG, des données comme la dette, le commerce, l'éducation, l'espérance de vie, la technologie, la transparence gouvernementale ainsi que de nombreuses autres catégories sont  canalisées par un système de pondération et puis traduites en cinq domaines: stabilité macroéconomique, ouverture, infrastructure, capital humain, et force institutionnelle. Le composite de ces cinq résultats a donné lieu à un seul score GPI, le plus élevé étant détenu par les Pays-Bas et la Suisse.

D’après l’analyse qui a examiné les données de deux décennies, toutes les régions du monde ont connu une amélioration, à l'exception de l'Afrique, tandis que l'Europe de l'Est, l'Asie et le Moyen-Orient se sont le plus développés. Parmi les grandes économies, le Royaume-Uni se classe 13e, le Japon 20e et les États-Unis 23e.

(Article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu) 

  • Mis à jour le 09-02-2018