Economie

Index of Economic Freedom: le Luxembourg devance ses voisins

Sur échelle mondiale, le Luxembourg se stabilise à la 14e place

Le think tank américain The Heritage Foundation vient de publier son ranking annuel Index of Economic Freedom. Ce classement, qui analyse le degré de liberté économique d’un pays, range le Luxembourg en 14e position mondiale et en 7e position en Europe, avec un score de 76,4 /100. Le classement est mené en Europe par la Suisse, l’Irlande et l’Estonie.

Un environnement propice aux développements d'activités économiques

Selon l’édition 2018 du classement, le Luxembourg conserve donc sa position mondiale et perd une position au sein des pays de l’Union européenne (5e position, vis-à-vis de la 4e position en 2017), mais améliore son score de 0,5 points, largement grâce aux sous-indicateurs des dépenses publiques, de la liberté du travail et de la liberté monétaire. Le classement voit en même temps des défis à affronter dans les sous-indicateurs des droits de propriété et de la liberté de commerce. Ce score permet au Luxembourg de décrocher le 7e rang sur les 44 pays recensés sur le continent européen, derrière le Danemark, mais largement devant ses voisins, l’Allemagne (14e), la Belgique (25e) et la France (34e). Le Luxembourg se classe ainsi parmi les pays "majoritairement libres" (mostly free).

Le rapport atteste au Luxembourg en outre des performances notables en matière d'autorité de la loi, de situation budgétaire, d'ouverture des marchés et de stabilité monétaire. Des préoccupations seraient la liberté du travail, le niveau des dépenses des administrations publiques et la charge fiscale. Plus particulièrement, le Luxembourg affiche les performances suivantes dans les douze sous-catégories:

  • "Etat de droit": droits patrimoniaux (82,7), efficacité judiciaire (77,9), intégrité gouvernementale (79,0);
  • "Taille du gouvernement": charge fiscale (65,1), dépenses publiques (48,5), santé fiscale (99,0);
  • "Efficacité du cadre réglementaire": liberté d’entreprise (69,2), liberté de travail (46,2), liberté monétaire (87,6);
  • "Ouverture du marché": liberté de commerce (86,9), liberté d’investissement (95,0), liberté financière (80,0).

L’étude définit la liberté économique comme l'absence de toute capacité de coercition ou de contrainte de la part du gouvernement sur la production, la distribution ou la consommation de marchandises et de services au-delà de ce qui est nécessaire pour protéger et maintenir la liberté des citoyens.

(Article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu / Source: communiqué de presse de l’Observatoire de la compétitivité)

  • Mis à jour le 15-02-2018