Economie

Le fDi Magazine évalue l’attractivité des villes et régions européennes pour les investisseurs étrangers

Le potentiel économique luxembourgeois séduit particulièrement.

Ranking fDi MagazineEn février 2018 la revue fDi Magazine, une division du groupe Financial Times, a publié une nouvelle édition de son étude mesurant l'attractivité des villes et régions européennes pour les investisseurs étrangers. La Ville de Luxembourg se classe en 12e position des villes européennes du futur. D'ailleurs, dans tous les classements régionaux, la ville et le pays se classent dans les Top 10. 

Innover pour rester attractif

Ressources spatiales, réalité virtuelle, technologies de la santé et Fintech – la liste des secteurs à la pointe de la technologie qui ont le potentiel de séduire les investisseurs est assez longue. Le Luxembourg perpétue ainsi ses efforts de rester au devant de l’évolution technologique, une tradition qui a été inaugurée avec la fondation de la Société européenne des satellites (SES) en 1985. Le classement du fDi Magazine confirme donc la position avant-gardiste du pays comme pôle d’attraction des nouvelles technologies.

Si la Ville de Luxembourg se classe donc 12e en Europe, c’est pour ranger en 6e position parmi les villes de l’Europe occidentale et 2e parmi les villes dites "petites" (entre 100.000 et 350.000 habitants) de l’Europe, une confirmation nette de son attractivité. En ce qui concerne le potentiel économique des villes dites "petites", elle arrive même à mener le classement.

Le pays, quant à lui, arrive à la 9e position des "petites" régions européennes (moins de 1.000.000 d'habitants) du futur et 2e pour son potentiel économique.

Les indicateurs qui sont utilisés pour mesurer cette attractivité sont principalement répartis en 5 catégories:

  • potentiel économique;
  • ressources humaines et qualité de vie;
  • coûts;
  • infrastructures;
  • environnement des affaires.

Une sixième catégorie concerne les politiques mises en œuvre concernant la promotion des investissements étrangers. Sur base des performances obtenues, les villes et régions sont par la suite évaluées sur une échelle de 1 (minimum) à 10 (maximum).

(Article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu / Source : Observatoire de la compétitivité)

  • Mis à jour le 15-02-2018