Environnement

Moins de gaz à effet de serre dans le Mullerthal

Dans le cadre du projet européen ZENAPA, les émissions CO2 vont être drastiquement réduites dans le parc naturel du Mullerthal au profit des énergies renouvelables pendant les 8 années de la durée du projet.

08-zenapaLe Parc Naturel Mëllerdall se trouve dans l’est du pays, longe la frontière allemande et s’étend sur une surface totale de 256 km2. 12 communes, soit une population de 23.000 habitants, constituent cette région qui se caractérise par des formations spectaculaires de rochers, des ravins profonds et des châteaux médiévaux.  

Or, en cette fin de février, la région aux paysages rocheux est entrée dans la phase concrète du projet écologique ZENAPA, acronyme pour Zero Emission Nature Protection Areas. ZENAPA est une initiative européenne pilotée par le programme environnemental LIFE-IP. Le but premier du projet est de lutter contre le réchauffement climatique à travers la création de grandes réserves naturelles neutres, comme par exemple des parcs nationaux et naturels, ou encore des réserves de biosphère.  

Le projet ZENAPA vise la neutralité en CO2

Concrètement, cela veut dire que LIFE-IP ZENAPA va contribuer par des mesures directes à la protection du climat, de la nature et de la biodiversité tout en renforçant la coopération entre partenaires, pour qu’ils puissent élaborer et réaliser des actions communes. Parmi celles-ci, figure la création d’une coopérative énergétique régionale. 

D’autre part, le projet prévoit de réduire l’utilisation des énergies fossiles au profit des énergies renouvelables provenant par exemple d’installations photovoltaïques ou de chauffages bioénergétiques. Dans le cadre de cette transition énergétique, tout déchet vert produit au parc naturel du Mullerthal doit être utilisé pour la production d'énergie.

Ensemble avec 11 partenaires allemands, le Parc Naturel Mëllerdall poursuivra cet objectif pendant les 8 années de la durée du projet. En plus de ces actions concrètes, des workshops éducatifs et des ateliers seront organisés. 

Le projet est doté d’un budget global de 17 millions d’euros, dont 8 millions d’euros mises à disposition par le programme LIFE de l’UE. Le reste est cofinancé par les régions partenaires. 

(Article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail luxembourg.lu)

  • Mis à jour le 08-03-2018