1er mai: Meekranz

CouronnesLe 1er mai, dans les villages et les villes du Luxembourg, des couronnes de feuillage vert herbe apparaissent par-ci, par là. Confectionnées le plus souvent par les associations locales, ces Meekränz sont accrochées sur la façade d'une maison au centre de la localité: le bâtiment de l'administration communale ou un café.

En effet, dans nos contrées, il existait jadis des traditions liées au mois de mai qui, bien plus anciennes que la Journée internationale des travailleurs du 1er mai, étaient souvent liées à des fêtes sacrificielles païennes avant d'intégrer les coutumes chrétiennes. Pour se protéger par exemple contre les esprits malfaisants, on répandait jadis des herbes et des buis bénits dans les maisons, les étables et les granges, en dessinant à la craie de grandes croix sur les portes et en aspergeant les pièces d'eau bénite avant d'en boire soi-même.

Si, autrefois, on dressait de véritables arbres de mai, de nombreux Luxembourgeois se contentent aujourd'hui d'aller dans la forêt le 1er mai et de rapporter de jeunes rameaux, avec lesquels ils tressent des Meekränz (couronnes de mai) qui, après avoir été portées en cortège dans les villes et villages, finissent accrochées au-dessus des portes d'entrée ou aux façades. Cette coutume, qui inaugure la belle saison, s'accompagne souvent d’une solide beuverie, où le vin aromatisé connu sous le nom de Maitrank n'est pas la seule boisson dont on se régale.

(Source: A propos... des fêtes et traditions)

  • Mis à jour le 07-04-2015