A la tête de l'Empire germanique (XIVe-XVe siècles)

Au début du XIVe siècle, la maison de Luxembourg accède au trône impérial.

En 1308, le comte Henri VII est élu roi d’Allemagne par les princes électeurs à l’instigation de son frère Baudouin, archevêque de Trèves, et par Pierre d’Aspelt, archevêque de Mayence, également d’origine luxembourgeoise. Un légat du pape le couronne empereur à Rome en 1312. Son fils, Jean dit l’Aveugle, épouse l’héritière du royaume de Bohême et devient roi de Bohême. Chevalier modèle, il meurt en héros au service du roi de France dans la bataille de Crécy en 1346.

A la suite d’Henri VII, trois autres membres de la dynastie des Luxembourg porteront successivement la couronne impériale:

  • Charles IV (1346-1378),
  • Wenceslas (1376-1400) et
  • Sigismond (1410-1437).

Charles IV élève le comté de Luxembourg au rang de duché en 1354. Après l’acquisition du comté de Chiny en 1364, celui-ci atteint sa plus grande extension.

Cependant, avec l’accession à la dignité impériale, les princes luxembourgeois s’éloignent de leur pays d’origine, qui tombe entre les mains de seigneurs étrangers.

En 1443, le duc de Bourgogne, Philippe le Bon, conquiert la ville de Luxembourg. Le duché devient une province des Pays-Bas. Pendant les quatre siècles qui vont suivre, son destin sera lié à cet ensemble géographique et politique.

(Source: A propos... de l'histoire du Luxembourg)

  • Mis à jour le 02-02-2018