Historique

Un dialecte francique-mosellan à l’origine, le luxembourgeois a revêtu longtemps une position moins importante qu’à l’heure actuelle. Dans l'administration, le français est nettement préféré à l'allemand à partir du XIVe siècle. Tandis que dans la vie quotidienne, le luxembourgeois demeure la langue parlée par les habitants. Pour la première fois, une loi définit le luxembourgeois en 1984 comme langue nationale tout en reconnaissant le trilinguisme existant - allemand, français, luxembourgeois.

Etapes clés de l'évolution linguistique du pays

Le multilinguisme du Luxembourg est issu de la coexistence historique de deux groupes ethniques, l’un roman et l’autre germanique.

Les origines de la spécificité linguistique du Luxembourg remontent au Moyen Âge. Pour comprendre la situation actuelle, il est indispensable de rappeler quelques étapes clés de l'évolution linguistique du pays.

Les langues de l'administration

Sous la première occupation française par le roi Louis XIV (1684), puis sous l'impact de la Révolution française (1789), le français gagne du terrain.

Dans l’administration, le français était déjà très nettement préféré à l’allemand, poursuivant ainsi une tradition au sein de laquelle le français avait été désigné comme langue de l’administration au XIVe siècle. Sous le règne des Habsbourg (XVe au XVIIIe siècles), ni les Espagnols ni les Autrichiens n’ont remis en question l’usage privilégié du français comme langue officielle et administrative.

Le code Napoléon est introduit en 1804.

L’allemand était utilisé comme langue écrite dans le domaine politique pour commenter les lois et les ordonnances afin de rendre ces textes compréhensibles à tout le monde.

Les langues enseignées

Avant 1843, l’enseignement à l’école primaire se limitait à l’allemand, tandis qu’on ajoutait le français à l’enseignement secondaire.

Le traité de Londres de 1839, qui a permis au Luxembourg d’acquérir son autonomie, n’a pas modifié la pratique linguistique. La loi du 26 juillet 1843 renforça sensiblement le bilinguisme en introduisant l’enseignement du français à l’école primaire.

L'enseignement du luxembourgeois a été introduit à l’école primaire à partir de 1912.

Loi sur le régime des langues de 1984

La loi sur le régime des langues de 1984 promeut le luxembourgeois au rang de langue nationale du Grand-Duché.

Jusqu’en 1984, l’usage officiel des langues se fondait sur des arrêtés grand-ducaux de 1830, 1832 et 1834 qui consacraient le libre choix entre l’allemand et le français.

  • Mis à jour le 07-04-2015