Langues

Rares sont les pays au monde où, comme au Luxembourg, la population utilise, sur tout le territoire et dans les différents domaines de la vie privée, professionnelle, sociale, culturelle et politique, plusieurs langues, écrites et orales.

La situation linguistique au Luxembourg se caractérise par la pratique et la reconnaissance de 3 langues: le luxembourgeois, le français et l’allemand.

L’importance de la coexistence langagière entre ces langues fait partie intégrante de l’identité nationale.

Avec le lëtzebuergesch ou luxembourgeois comme langue nationale, le français comme langue de la législation, le français, l’allemand et le luxembourgeois comme langues administratives et judiciaires, le Grand-Duché de Luxembourg se caractérise par un multilinguisme partagé par environ 300.000 Luxembourgeois de souche.

Sous l’effet d’une remarquable croissance économique et d’une politique de promotion sociale, cette nation polyglotte s’est par ailleurs enrichie, au fil des dernières décennies, des langues maternelles des quelque 250.000 résidents étrangers qu’elle compte aujourd’hui.

  • Mis à jour le 07-04-2015