Economie et secteurs-clés

Points forts économiques

Economie largement ouverte, fort potentiel de croissance, bases macroéconomiques équilibrées, industrie diversifiée, centre financier international, infrastructures modernes, excellente connectivité aux marchés, cadre institutionnel, législatif et fiscal attrayant

Capitale de l'Union européenne

Avec Bruxelles et Strasbourg, Luxembourg est une des trois "capitales" de l'Union européenne. La capitale abrite plusieurs services et institutions européennes, dont les services de la Commission européenne (traduction, publications, statistiques), la Cour des comptes européenne, la Cour de justice de l'Union européenne, la Banque européenne d'investissement (BEI), le Fonds européen d'investissement (FEI), le Secrétariat du Parlement européen, le Fonds européen de stabilité financière (FESF), le Mécanisme européen de stabilité (MES).

Membre fondateur d'organisations internationales majeures

  • Benelux, Conseil de l'Europe
  • Union européenne
  • OTAN
  • OCDE
  • Nations unies
  • OMC...

Unité monétaire

  • 1 euro (€) = 100 cents

Marché de l’emploi

Taux de chômage*

  • 7,1% (mars 2014)

Emploi total intérieur*

  • 392.131 salariés (mars 2014); autour de 70% de la main-d’œuvre du pays est composée de travailleurs immigrés ou frontaliers.

Salariés frontaliers

  • salariés frontaliers entrants*: 162.183 (mars 2014)
  • salariés résidents sortants*: 11.908 (mars 2014)

la part des travailleurs frontaliers est passée de 3% en 1961 à 44% en 2010; près d'un travailleur frontalier sur deux est originaire de France.

Agents et fonctionnaires internationaux

  • 10.400 (2012)

Taux d’inflation

  • 1,7% (2013)

PIB (taux de croissance réelle)**

  • 2,7% (2014)

* données corrigées des variations saisonnières (cvs)
** prévision

PIB/habitant

82.700 EUR en 2012. Cet indicateur classe le Luxembourg en tête des pays les plus riches du monde, mais il est à relativiser compte tenu du nombre important de travailleurs frontaliers qui, par définition, ne figurent pas au dénominateur de ce ratio.

Grande stabilité politique et sociale

Fidèles au "modèle social luxembourgeois", le gouvernement, les patrons et les syndicats se mettent autour d’une table pour traiter des questions économiques et sociales importantes dans le cadre de la Tripartite. Avec comme résultat que le niveau des jours de grève par an est particulièrement bas au Luxembourg.

Grand degré d’ouverture du Luxembourg 

Le Grand-Duché est fortement dépendant des pays étrangers, aussi bien pour l’écoulement de ses biens et services que pour son approvisionnement en biens et services non disponibles sur le marché national.

Société de l'information

En 2013, 99,4% des ménages disposent de téléphone portable, 94% des ménages disposent d'un ordinateur, 95% des ménages ont un accès Internet à la maison et près de 8 ménages sur 10 ont un accès à haut débit. Quasiment l'ensemble des entreprises utilise des ordinateurs et est connecté à Internet. Les connexions à large bande sont utilisées par 9 entreprises sur 10. 8 entreprises sur 10 appliquent des politiques "Green-IT", c.-à-d. elles ont mis en place une politique informatique verte.

Part des secteurs d’activités dans le PIB

  • agriculture: 0,3%
  • industrie: 13,4%
  • services: 86,8%

Secteurs économiques importants

Le secteur financier est le principal moteur de l’économie luxembourgeoise. Toutefois, conscientes des risques d’une trop forte dépendance de l’économie à un seul secteur, les autorités luxembourgeoises poursuivent une politique de diversification du tissu économique national en soutenant les technologies de l’information et de la communication (TIC), la logistique, les biotechnologies et les écotechnologies, la recherche, etc., tout en promouvant activement la diversification de la place financière.

Finance 

Le Luxembourg constitue une place financière de tout premier ordre. Quelque 150 banques (2014) opèrent depuis le Grand-Duché. Luxembourg est le premier centre européen de fonds d’investissement (numéro deux mondial derrière les Etats-Unis), premier centre de banque privée dans la zone euro et domicile de choix pour les sociétés de réassurance. Luxembourg for Finance (LFF) est l’agence pour le développement et la promotion de la place financière. Les banques implantées au Luxembourg sont spécialisées dans le private banking (gestion de fortune pour une clientèle privée), l’assurance, les fonctions de banque dépositaire pour fonds d’investissement et d’administration de fonds, et dans la distribution de parts de fonds d’investissement. Les activités de la place financière se diversifient en outre vers la microfinance, la philantropie et la finance islamique. Le secteur financier est à la source d’un tiers du PIB luxembourgeois.

  • Pour en savoir plus, consultez notre rubrique sur la finance.

Technologies de l’information et de la communication (TIC) 

La part du secteur ICT dans la valeur ajoutée brute totale est de 6,6% (2012). La part du secteur ICT dans l’emploi total est de 4,0% (2012). De multiples connexions directes à très haut débit mènent de Luxembourg vers les principaux hubs européens. Les temps de latence vers Londres, Amsterdam, Frankfurt, Paris... sont ultra-courts. Le Luxembourg accueille les "stars" du secteurs des TIC comme Amazon.com, iTunes, eBay, Vodafone, RealNetworks, Rakuten, etc. ainsi que des entreprises de jeux vidéo en ligne. Autres avantages du Luxembourg :

  • Grande diversité de centres de données de très haut niveau
  • Faible prix de l’électricité
  • Taux de couverture Internet large bande: 100% (2014)
  • Taux de pénétration Internet large bande  mobile: 65 % (Base: utilisateurs de téléphones mobiles, 2012)
  • Taux de couverture Internet fixe large bande 100 Mbps: 80% (Base: population, 2014)
  • Taux de couverture Internet fixe large bande 1 Gbps: 25% (Base: population, 2014)
  • Nombre de centres de données certifiés Tier IV au Luxembourg: 6 (2014)

Le Luxembourg est le 1er pays européen quant à la couverture Internet large bande (2014) et quant à la bande passante Internet internationale (2014). Il est également le 1er pays (parmi 148) quant à la législation en matière de TIC (2014). Le Luxembourg ICT Cluster chapeaute l’ensemble du secteur.

Logistique

Profitant d’une excellente connectivité aux marchés internationaux, le secteur logistique luxembourgeois a le vent en poupe. Il repose sur trois piliers: fret aérien avec Cargolux, une des plus importantes compagnies de fret aérien du monde, LuxairCargo et CargoCenter, fret ferroviaire avec CFL Cargo et CFL Multimodal et fret fluvial. Luxembourg Freeport, la première zone franche du Grand-Duché de Luxembourg à l’aéroport international de Findel; Pharma & Healthcare Center à l’aéroport international de Findel; Cluster for Logistics chapeautant l’ensemble du secteur. Selon le Logistics Performance Index (LPI) de la Banque mondiale, le Luxembourg occupe en 2014 la 8e place du palmarès des pays les plus performants en matière de logistique.

  • Pour en savoir plus, consultez notre rubrique sur la logistique.

Biotechnologies

L’Université du Luxembourg et les centres de recherche publics collaborent avec des instituts de recherche de renom mondial sur trois projets: une biobanque, l’Integrated Biobank of Luxembourg (IBBL), le Luxembourg Centre for Systems Biomedicine et la recherche dans le domaine de la validation des marqueurs du cancer du poumon. Le Luxembourg BioHealth Cluster chapeaute l’ensemble du secteur.

Ecotechnologies

Le Luxembourg héberge environ 200 éco-industries qui œuvrent dans les domaines de l’énergie renouvelable, de la gestion des déchets, de l’eau et de l’écoconstruction. Elles sont soutenues dans leur travail par 28 agences publiques et 6 instituts de recherche. Le Luxembourg Ecoinnovation Cluster chapeaute l’ensemble du secteur.

Industrie

La sidérurgie fut longtemps la locomotive de l’économie luxembourgeoise et ce, jusqu’à la crise de la sidérurgie dans les années 1970. Le nom de l’ARBED est directement lié à la richesse du pays. En 2001, la fusion de l’ARBED avec Usinor et Aceralia donne naissance à ARCELOR, qui fusionnera à son tour en 2006 avec Mittal Steel. ArcelorMittal, dont le siège est situé à Luxembourg, est aujourd’hui le plus grand groupe sidérurgique mondial. D’autres secteurs industriels: les matériaux (DuPont de Nemours, Guardian Glass,...) et les équipements de l’industrie automobile (Goodyear, Delphi,...).

  • Pour en savoir plus, consultez notre rubrique Industrie.

Production audiovisuelle

Le Luxembourg a joué un rôle de pionnier sur la scène médiatique en Europe. Deux géants des médias et communications sont nés au Luxembourg et continuent aujourd’hui leur développement à partir du Grand-Duché: RTL Group, premier diffuseur européen de télévision et de radio, et SES, premier fournisseur mondial de services de communication et de télédiffusion avec une flotte de quelque 50 satellites. Au-delà, le Luxembourg compte une vingtaine de sociétés de production de films, trois plateaux de tournage et une trentaine de sociétés de postproduction. De multiples (co)productions luxembourgeoises ont été récompensées lors de festivals de film internationaux. En 2014, le Luxembourg a obtenu son premier Oscar pour le film d’animation Mr Hublot (Zeilt Productions). En 2013, le film d’animation Ernest et Célestine (Mélusine Productions) remporte entre autres le César du meilleur film d’animation.

Recherche et innovation

La recherche et l’innovation sont un élément-clé de la politique de diversification de l’économie luxembourgeoise. En 2014, le Luxembourg a consacré 1,24% de son PIB à la recherche. Un peu plus que la moitié des dépenses de recherche émane du secteur privé. Le gouvernement a fixé comme objectif national un taux d’intensité de recherche et développement (R&D) de 2,6% du PIB. L’Université du Luxembourg, créée en 2003, est une université jeune et multilingue centrée sur la recherche. Elle est implantée au cœur de la Cité des sciences, de la recherche et de l’innovation sur l’ancien site industriel d’Esch-Belval de même que sa Maison de l'innovation et plusieurs des organismes de recherche publics: LISER (Luxembourg Institute of Socio-Economic Research), LIST (Luxembourg Institute of Science and Technology), LCSB (Luxembourg Centre for Systems Biomedicine)...

Artisanat 

Avec plus de 7.000 entreprises, ce secteur représente le premier employeur du Grand-Duché. Par rapport à l’économie dans son ensemble, l’artisanat représente 22% des entreprises et 23% de l’emploi total (chiffres 2017). Ce secteur est très dépendant de la main-d’œuvre frontalière avec 49% de salariés venant de nos frontières. 

Tourisme

Pour l’année 2012, le World Tourism and Travel Council (WTTC) estime l’impact direct et indirect du secteur à 5,7% du PIB luxembourgeois. Le secteur touristique représente 7,6% de l’emploi total. Le gouvernement accorde une attention particulière au tourisme d’affaires et de congrès (MICE). La promotion touristique nationale est assurée par l’Office national du tourisme (ONT).

Agriculture

La part de l’agriculture dans l’économie est stable au cours des dernières années, mais se situe à un niveau très bas. Tandis qu’en 1947, 43,37% de la population luxembourgeoise exerçait un travail dans le secteur primaire (agriculture, chasse, sylviculture, pêche), ce chiffre a fortement diminué pour se trouver à 3,61% en 2001. Aujourd’hui, le nombre d’exploitations et la main-d’œuvre agricole (1% de l'emploi total en 2012) diminuent, alors que la surface agricole totale utilisée reste plus ou moins stable. Le secteur de la production biologique est en progression (120 producteurs en 2013), bien que lentement. Or, la demande en produits biologiques ne cesse d’augmenter, aussi bien dans les commerces spécialisés que dans les grandes surfaces.

  • Mis à jour le 11-05-2017