Institutions et organismes des médias

Les médias luxembourgeois évoluent dans un cadre légal et réglementaire qui garantit la liberté de la presse.

La loi du 8 juin 2004 sur la liberté d’expression dans les médias prévoit notamment la protection des sources et de la vie privée, elle règle les relations entre les journalistes et éditeurs et organise le droit de réponse.

Presse

Le Conseil de presse a été crée en 1979 afin de reconnaître et protéger le titre professionnel de journaliste.

Organe paritaire composé de journalistes et d’éditeurs, le Conseil de presse compte parmi ses missions:

  • la délivrance et le retrait de cartes de journalistes;
  • l’autorégulation du secteur des médias par l’élaboration d’un code de déontologie;
  • l’étude de questions relative à la liberté d’expression dans les médias à la demande du gouvernement;
  • la formation continue des journalistes ... .

Une Commission des plaintes est chargée de traiter des plaintes émanant de particuliers au sujet d’informations reprises dans la presse écrite ou par les médias audiovisuels.

Au Luxembourg, il existe cinq associations de journalistes et d’éditeurs:

La Bibliothèque nationale, grâce à un système de dépôt légal, assure un archivage systématique des organes de presse publiés au Luxembourg.

Audiovisuel

Le Service des médias et des communications, sous la tutelle du ministère d’Etat, regroupe les questions de politique des médias, mais aussi de politique des télécommunications. Ce service est également l’éditeur du portail médias et communications.

Avec l’ouverture du secteur des médias audiovisuels dès 1991, les organes suivants ont été crées pour assurer la surveillance du secteur:

Le Centre national de l’audiovisuel (CNA) assure l’archivage de films, vidéo et son de la chaîne de télévision luxembourgeoise RTL Télé Lëtzebuerg, suite à une convention entre le ministère de la Culture et RTL.

  • Mis à jour le 04-04-2017