Histoire de la maison Nassau-Weilbourg

Origines

pacte-famille-128702Même si les origines du Luxembourg remontent au Xe siècle, la dynastie régnante nationale est seulement arrivée au pouvoir au Luxembourg en 1890. Entre 1815 et 1890, le Grand-Duché de Luxembourg est lié en union personnelle au roi des Pays-Bas. Si le Grand-Duché de Luxembourg est théoriquement un Etat indépendant, les rois des Pays-Bas l’administrent de fait comme une province des Pays-Bas. En 1890, il se fait que Guillaume III, roi des Pays-Bas, est mort sans héritier mâle.

Tandis que cela ne pose pas de problème pour la couronne néerlandaise, le pacte de famille de la Maison de Nassau de 1783 prévoit que la couronne du Grand-Duché de Luxembourg doit passer à un descendant mâle. Ainsi, alors que Wilhelmine de la branche Orange-Nassau succède à son père sur le trône des Pays-Bas, la couronne du Grand-Duché de Luxembourg passe alors au seul héritier mâle de la Maison de Nassau, Adolphe de Nassau de la branche des Nassau-Weilburg.

En 1905, Guillaume IV succède à son père après son décès. Six filles étant issues de son mariage, il se doute qu’un problème pourrait se poser à sa mort. Il promulgue, en 1907, un nouveau statut de famille aux termes duquel sa fille aînée la princesse Marie-Adelaïde est déclarée héritière au trône.

Le règne de la Grande-Duchesse Marie-Adelaïde

Lorsque Guillaume IV meurt en 1912, sa fille aînée Marie-Adelaïde succède à son père. Contrairement à celui-ci, elle affirme sont intérêt pour les affaires politiques et sociales et intervient dans les affaires politiques. Même si elle n’a jamais outrepassée les limites fixées par la Constitution, ses actions ont suscité l’hostilité de l'opposition de l’époque. Entre 1914 et 1918, le Luxembourg a été occupé par les forces allemandes. La Grande-Duchesse renonce à s’opposer à la machine de guerre allemande, dans l’intérêt du peuple luxembourgeois, ce qui lui a valu de nombreuses critiques. En 1919, suite aux troubles révolutionnaires, elle abdique en faveur de sa sœur puînée Charlotte.

Le règne de Grande-Duchesse Charlotte

Retour d'exil de la Grande-Duchesse Charlotte en 1945Le règne de la Grande-Duchesse Charlotte dure de 1919 à 1964. Contrairement à sa sœur, elle affirme publiquement sa volonté de rester au-dessus des affaires politiques. L'existence de la monarchie a été confirmée lors d'un référendum en 1919 dans le cadre duquel 77,8% des Luxembourgeois ont voté pour le maintien de la dynastie. De son mariage avec le prince Félix de Bourbon de Parme naissent six enfants, deux fils et quatre filles.

Son heure de gloire vient entre 1940 et 1944. Au début de la Seconde Guerre mondiale, les troupes allemandes envahissent le Luxembourg en violation de sa neutralité. La Grande-Duchesse part alors en exil, accompagnée de sa famille et du gouvernement. De France, elle passe par l’Espagne pour rejoindre le Portugal, les Etats-Unis et finalement la Grande-Bretagne, avec le gouvernement. Depuis son exile à Londres, elle adresse des messages réguliers au peuple luxembourgeois via les ondes de la BBC, encourageant ainsi la résistance luxembourgeoise. Ces transmissions radio, qui ont été suivies par beaucoup de Luxembourgeois en dépit du danger de répression sévère, sont devenues un symbole de la résistance à l'occupation allemande.

Le règne du Grand-Duc Jean

En 1964, la Grande-Duchesse Charlotte abdique en faveur de son fils aîné, le Grand-Duc Jean. Suivant la ligne de sa mère, il reste au-dessus des affaires politiques. Il est colonel du régiment des Irish Guards qu’il a intégré comme volontaire en 1942 pendant la Seconde Guerre mondiale. Il épouse en 1953 la princesse Joséphine-Charlotte de Belgique. De cette union naissent cinq enfants, trois fils et deux filles. Pendant les 36 ans de règne du Grand-Duc Jean, le Luxembourg a subi de nombreux changements sociétaux et économiques, dont le passage d’une économie basée sur l’industrie et l’agriculture vers une économie orientée vers les services.

Le règne du Grand-Duc Henri

En 2000, le Grand-Duc Jean abdique en faveur de son fils aîné Henri, qui devient alors la tête dirigeante de la Maison de Nassau-Weilburg. Le prince Henri a marié Maria Teresa Mestre en 1981. De leur union sont nés cinq enfants, le fils aîné étant le Grand-Duc héritier Guillaume, né en 1981. Le grand couple-ducal a quatre autres enfants: le prince Félix (né en 1984), le prince Louis (né en 1986), la princesse Alexandra (née en 1991) et le prince Sébastien (né en 1992).

  • Mis à jour le 08-04-2015