Hommes

La part des femmes et des hommes est plus ou moins identique dans la population luxembourgeoise.

L’espérance de vie des hommes à la naissance est inférieure à celle des femmes (80,2 ans pour les hommes par rapport à 84,8 ans pour les femmes en 2013).

Au Luxembourg les hommes se marient moins jeunes que les femmes. L’âge moyen au premier mariage ne cesse néanmoins d’augmenter pour les deux sexes. La plupart des hommes se marient aujourd'hui entre 30 à 34 ans, tandis que bon nombre des femmes se marient à la tranche d'âge de 25 et 29 ans.

L'emploi des hommes

Dans toutes les classes d'âge, les hommes luxembourgeois sont plus nombreux à être en emploi que les femmes luxembourgeoises. En 2011, le pourcentage des hommes en emploi est de 48,3%.

Selon une étude du Statec sur les conditions de vie des hommes, le taux d'emploi des hommes augmente avec le nombre d'enfants dans le ménage.

Le travail à temps partiel est, sans surprise, nettement plus répandu chez les femmes que chez les hommes où il se situe autour de 4% en 2011 .

Le rôle familial des hommes

Malgré beaucoup d'efforts réalisés en matière d'égalité des chances, le rôle prédominant de l’homme dans la société luxembourgeoise continue d’être celui du "gagne-pain masculin" qui concentre sa vie sur le professionnel au détriment de la vie familiale.

Depuis son introduction en 1999, le recours des hommes luxembourgeois au congé parental a connu une certaine progression. De plus en plus d’hommes expriment aujourd’hui le souhait de consacrer plus de temps à leur vie familiale. Cette volonté se heurte toutefois aux réalités existantes dans les entreprises, où les directions, dans leur grande majorité, continuent de perpétuer un modèle traditionnel laissant peu d’espace aux questions relatives à la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale.

Par le programme des "actions positives", le ministère de l’Egalité des chances luxembourgeois cherche activement la coopération avec les entreprises, les administrations publiques et les communes pour les sensibiliser en matière d’égalité des chances entre femmes et hommes. L'objectif est de changer la culture dans les entreprises en vue d’une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie familiale tant pour les femmes que pour les hommes.

Or, une sensibilisation accentuée est aujourd’hui de mise pour changer les mentalités tant dans les entreprises que dans la société pour rompre avec l’image stéréotypée de l’homme traditionnel.

Voilà pourquoi, le gouvernement luxembourgeois veut initier des projets de sensibilisation encourageant les pères à profiter davantage du congé parental tout en impliquant les entreprises.

Vers un équilibre entre hommes et femmes dans la prise de décision

A qualifications égales et malgré leur présence croissante sur le marché de l’emploi, les femmes luxembourgeoises restent largement sous-représentées parmi les décisionnaires, tant dans le secteur public que dans le secteur privé.

Ainsi, le nombre de femmes dans les conseils d’administrations ne dépasse pas, en moyenne, les 20%. Dans la fonction publique, alors que les femmes constituent en 2014 pratiquement la moitié du total de fonctionnaires de la carrière supérieure de l’Etat, seulement un quart occupe une fonction de direction.

Même constat au niveau des établissements publics ou des entreprises dans lesquelles l’Etat détient des parts. Une minorité de femmes sont membres dans les conseils d’administration des établissements publics et le changement s’opère que très lentement.

Afin de remédier à cette situation, le gouvernement luxembourgeois a présenté sa stratégie pour un meilleur équilibre entre hommes et femmes dans la prise de décision en septembre 2014.

  • Mis à jour le 25-11-2015