Gouvernement

Les travaux du gouvernement 

Selon la Constitution, le pouvoir exécutif est attribué au Grand-Duc. A ce titre, il assure l'exécution des lois en prenant les règlements nécessaires. Dans la pratique toutefois, cette tâche est exercée par le gouvernement.

Le texte de la Constitution accorde en outre au chef d'Etat une liberté absolue dans le choix des membres de son gouvernement. Cependant, le principe démocratique exige que les ministres aient non seulement sa confiance, mais aussi celle de la majorité parlementaire. Par conséquence, le Grand-Duc respecte les résultats des élections législatives en désignant un formateur qui prend alors soin de composer un gouvernement qui rencontre l'adhésion de la majorité parlementaire.

En tant qu’organe du pouvoir exécutif, le gouvernement dispose d’un pouvoir de gestion général des affaires publiques. Chaque membre du gouvernement se trouve à la tête d'un ou de plusieurs départements ministériels auquel il a été nommé par le Grand-Duc.

Le gouvernement a en outre un droit d’initiative en matière législative, appelé initiative gouvernementale, qui lui permet de présenter des projets de loi.

Les membres du gouvernement se réunissent hebdomadairement en Conseil de gouvernement afin de délibérer de toutes les affaires inscrites à l’ordre du jour. Toutes les affaires qui sont soumises au Grand-Duc doivent être délibérées au préalable au Conseil de gouvernement. De même, le Conseil de gouvernement délibère sur les projets de loi qui seront déposés à la Chambre des députés. Les décisions sont prises à la majorité des voix.

Le gouvernement gère le budget des recettes et dépenses de l'Etat, qui est voté annuellement.

Chaque année, le gouvernement fait plusieurs déclarations:

Le gouvernement Bettel-Schneider

Le gouvernement issu des élections législatives du 20 octobre 2013 est un gouvernement de coalition entre le Parti démocratique (DP), le Parti ouvrier socialiste luxembourgeois (LSAP) et Les Verts (Déi Gréng), sous la présidence de Xavier Bettel (DP).

Le gouvernement Bettel-Schneider a été assermenté le 4 décembre 2013. Il est composé:

  • d'un président, ayant le titre de Premier ministre; 
  • d'un Vice-Premier ministre;
  • de 13 membres ayant le titre de ministre;
  • de trois secrétaires d'Etat.

Le programme gouvernemental présenté le 10 décembre 2013 à la Chambre des députés constitue la base de la politique de la coalition entre le DP, le LSAP et Déi Gréng.

Les prochaines élections législatives ont lieu le 14 octobre 2018.

Les compétences ministérielles

Les compétences ministériellessont attribuées de la façon suivante:

  • Xavier Bettel, Premier ministre, ministre d'Etat, ministre des Communications et des Médias, ministre des Cultes, ministre de la Culture;
  • Etienne Schneider, Vice-Premier ministre, ministre de l’Economie, ministre de la Sécurité intérieure, ministre de la Défense;
  • Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères et européennes, ministre de l’Immigration et de l’Asile;
  • Félix Braz, ministre de la Justice;
  • Nicolas Schmit, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Economie sociale et solidaire;
  • Romain Schneider, ministre de la Sécurité sociale, ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire, ministre des Sports;
  • François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures;
  • Fernand Etgen, ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs, ministre aux Relations avec le Parlement;
  • Pierre Gramegna, ministre des Finances;
  • Lydia Mutsch, ministre de la Santé, ministre de l’Egalité des chances;
  • Daniel Kersch, ministre de l’Intérieur, ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative;
  • Claude Meisch, ministre de l’Education nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche;
  • Corinne Cahen, ministre de la Famille et de l’Intégration, ministre à la Grande Région;
  • Carole Dieschbourg, ministre de l’Environnement;
  • Marc Hansen, ministre du Logement, ministre délégué à l'Enseignement supérieur et de la Recherche;
  • Camille Gira, secrétaire d'Etat au Développement durable et aux Infrastructures;
  • Francine Closener, secrétaire d'Etat à l'Economie, secrétaire d'Etat à la Sécurité intérieure, secrétaire d'Etat à la Défense;
  • Guy Arendt, secrétaire d'Etat à la Culture.
  • Mis à jour le 28-03-2018