Qualité de vie

La sécurité physique, un atout

Le Luxembourg est un pays sûr. Et ce, malgré une hausse légère, mais constante des faits criminels, enregistrés auprès de la Police, notamment dans le domaine de la criminalité contre les biens.

C’est d’ailleurs confirmé: selon la "Risk Map", carte interactive des risques réalisée par la société britannique Control Risks, le Grand-Duché de Luxembourg compte parmi les rares pays du monde à être considérés comme très sûrs – avec la Suisse et les pays scandinaves.

Prenons le taux d’homicides, qui est un indicateur important dans ce domaine. Les statistiques des forces de l’ordre en livrent tous les ans des relevés fiables – et rassurants.

Le Statec a enquêté sur la sécurité

En 2013, le Statec (Institut national de la statistique et des études économiques) a étudié la sécurité au Luxembourg, en collaboration avec l’Université du Luxembourg. Les premiers résultats de cette étude ont montré que 50% des ménages luxembourgeois n’ont été victime d’aucun délit entre 2008 et 2013. La plus grande partie des 50% touchés par la criminalité ont fait face à une fraude à la consommation (17,6%), un vol sans violence (12,8%) ou un cas de fraude à la carte bancaire (12,7%). 10% des ménages interrogés se sont fait cambrioler au cours de la période étudiée.

Dans le même contexte, le Statec s’est également intéressé aux personnes qui auraient été victime de violence au moins une fois dans leur vie. Il en ressort que 17% des personnes interviewées ont été harcelées au cours des 5 années précédant l’enquête (harcèlement moral/menaces/brimades), 4% ont été victimes de vols avec violence, 9% ont subi des violences physiques et 4% ont été victimes de violence sexuelle.

Il résulte toutefois de l’étude que 85% des habitants du pays s’y sentent en sécurité. Seuls 15% ont indiqué ne pas se sentir en sécurité lorsqu’ils sortent seuls dans leur quartier le soir, et 8% ne sortent pas à la tombée de la nuit. Et 34% des sondés estiment qu’il est probable qu’ils se fassent cambrioler.

Or, plus de 80% des habitants estiment que la Police grand-ducale fait du bon, voire du très bon travail. D’ailleurs, avec une présence de 324,8 officiers de police par cohorte de 100.000 habitants, le pays est proche de la moyenne européenne (337,7).

  • Mis à jour le 09-11-2017